No Gold, No Masters: Press release of the 1st “Beyond Europe” Camp in Halkidiki, Greece

Du 18 au 25 août s’est tenu à Halkidiki (Grèce) un camp international contre l’exploitation de mines d’or (notamment celle de Skouris), à l’appel de la plateforme anti-autoritaire et anti-capitaliste « Beyond Europe ». Des centaines de personnes de toute l’Europe se sont rassemblées durant cette semaine afin d’échanger, de connecter différentes luttes internationales entres elles, et agir ensemble.

beyon europe camp 1

A l’issue du camp, une manifestation d’environ 2000 personnes s’est dirigée vers la mine de Skouris, mais a été rapidement et violemment réprimé par les forces de police grecque à grand renfort de gaz lacrymogène et de grenades explosives. Soixante dix-huit personnes furent alors arrêtées. Pour plus de détail sur ce camp, voici ci-dessous le communiqué de presse publié en anglais par le réseau « Beyond Europe ».

Lire la suite

Fresh news from the war starts here antimilitarist camp (1/2)

stop warWar starts here, let´s stop it here

[Article from a friend being at the camp]

 

The war starts here camp is a peace and anti-military autonomous camp happening in eastern Germany close to the GÜZ, which is one of the last military training bases German and Nato soldiers are send to before they actually go on the field.

4th day since the beginnning of the camp, So far we are about 40 people.

Lire la suite

Appel à un camp anti-nucléaire et anticapitaliste du 1er au 10 août à Bure

Plus Bure sera leur chute

Camp international de rencontres et d’actions du 1er au 10 août

 camp vmc bure

Nous venons des contre-sommets, des campements Action Climat, des villages No Border, des luttes à Notre-Dame-des-Landes, au Val de Suse ou à Sivens, des luttes anti-nucléaires comme à Valognes, Montabot ou Bure, des luttes sociales, féministes et anti-autoritaires…

Si toutes ces luttes sont singulières, nous sommes nombreux.ses à y porter les mêmes idéaux d’horizontalité et de réflexions pour combattre toutes les formes de domination. Nous trouvons aussi du commun dans nos modes de vie et d’action. Ces combats se croisent parfois, et se renforcent mutuellement.

La logique capitaliste aménage le territoire, ravage nos environnements, cherche à réduire nos vies au travail et à la consommation. Face à cela nous répondons par le squat, le blocage, le sabotage, par des pratiques visant à nous autonomiser de ce monde.

Mais nous constatons que cela n’est pas suffisant. Car si nous gagnons des moments d’autonomie, nous perdons du terrain.

Pour se renforcer et approfondir nos liens, il faut créer des moments de rencontre, confronter nos pratiques de luttes et nos modes d’organisation, réfléchir aux points de discorde qui agitent nos milieux, et ce, loin des calendriers imposés par les sommets et autres farces d’unité nationale.

Cet été, retrouvons-nous pour un campement autogéré à Bure, en Meuse, là où ils construisent de force un centre international d’enfouissement des déchets radioactifs… Nous voulons discuter de nos stratégies, avant d’envisager ensemble des modes d’action collective pour ancrer nos résistances, à Bure comme ailleurs.

Par ailleurs, la prochaine grande messe mondiale du climat (COP 21) qui aura lieu à Paris en décembre 2015 va une nouvelle fois focaliser l’indignation habituelle. Ne nous laissons pas divertir par cette mascarade. Nourrissons-nous plutôt des trajectoires transversales déjà créées, du Chiapas à Exarchia, de Ferguson à Villiers-le-Bel.

Nous n’avons rien à voir avec « l’international » de leurs sommets, pour nous le dépassement des frontières se construit plutôt dans les liens que l’on tisse entre nos mondes.

Notre colère n’est pas réversible. Elle s’organise.

Vladimir, Martine & Co *
vmc@riseup.net

Le site du camp : http://vmc.camp/

* En hommage à notre camarade malgré lui, qui nous a débarrassé du patron de Total.

Lien : http://04.demosphere.eu/rv/798

camp antiautoritaire

Retour sur le ground control camp et les climate games d’Amsterdam

Du 1er juillet au 8 juillet 2015 a eu lieu le ground control camp à Amsterdam, un camp autogéré installé au milieu de la zone d’activité industrielle du port de la ville. C’est lors de ce camp que s’est notamment tenue la deuxième édition des climate games, ou jeux climatiques, une journée d’actions directes non-violente pour dénoncer l’exploitation du charbon et d’autres énergies fossiles polluantes, le tout à travers l’idée du jeu en équipe afin de permettre une participation large de groupes et mouvements.

Pour moi, il s’est agit du premier camp d’action de l’été auquel je participais cette année. Ayant loupé la première édition des climate games, j’avais hâte de découvrir ce nouveau concept militant, ouvrant d’intéressantes perspectives en terme de convergence et d’inclusion dans la lutte de terrain pour la justice climatique.

Lire la suite

13 et 14 juillet sur la ZAD NDDL – Invitation à des rencontres « INTER-ZAD » autour de l’utilisation de l’occupation comme moyen de lutte contre l’aménagement du territoire et son monde

Ces dernières années, l’occupation comme moyen de lutte s’est fortement développée (en France et ailleurs), sous des formes et appellations diverses dont celle de ZAD. Ces espaces de résistances nous semblent ouvrir des brèches et des perspectives qu’il serait intéressant d’approfondir et de renforcer. Face à cet élan, la répression s’accroît aussi et d’autres écueils nous semblent se profiler. Bref il nous semble urgent et important d’en discuter.

Ainsi lors de la réunion inter comités de soutien à la lutte contrel’aéroport, les 11 et 12 avril 2015, a été lancée l’idée d’organiser une rencontre « inter-zad ».

Cette invitation s’adresse aux différentes composantes de luttes relatives à un projet d’aménagement du territoire avec pour point commun une occupation (en réflexion, en cours, ou terminée). Dans cette idée sont bienvenues également les habitant-e-s, voisin-e-s, collectifs de soutien qui ont des relations régulières avec l’occupation.

Cette rencontre prendra la forme de 2 jours de discussions et d’échanges. Elle aura lieu les 13 et 14 juillet, sur la ZAD NDDL, après le festival annuel de la Coordination des opposants à l’aéroport.

Parmi les thèmes que nous pouvons aborder, on peux citer : le partage d’expériences, la pertinence et les limites de l’occupation, la coordination et la solidarité, le maintien et l’amplification du rapport de force, l’autocritique, la vie quotidienne sur place, faire face à la répression, le rapport aux médias, le sens plus général du mouvement, la nécessité (ou pas….) de définir les termes, les débats qui fâchent…

D’après cette ébauche d’idées, on veut définir ensemble un programme plus précis. On attend avec impatience suggestions et propositions.

Pour nous contacter : interzad@riseup.net

http://zad.nadir.org/spip.php?article3058

P.S : cette invitation est a faire circuler dans vos réseaux et sur vos lieux d’occupation.

Appel au camp climatique en Rhénanie du 9 au 17 août 2015

Depuis maintenant six ans, différents réseaux militants organisent en Rhénanie, près de Cologne, un camp climat visant à dénoncer l’extraction du charbon, chez eux, comme dans le reste du monde, mais également à promouvoir les alternatives au système capitaliste ainsi que la lutte contre le changement climatique.

L’Allemagne compte en effet une trentaine de mines de charbon à ciel ouvert en activités, causant pollution (la lignite extraite est le charbon le plus polluant), déplacement de population (40.000 depuis la fin de la deuxième guerre mondiale) et destructions de l’environnement, avec notamment la plus vieille forêt primaire d’Europe (12.000 ans) se trouvant sur le chemin de la mine de Hambacher et de ses immenses machines d’extraction. Des machines fonctionnant 24h/24h, 7 jours sur 7, et tous les jours de l’année. Pour plus détails sur ces mines et leurs impacts, vous pouvez retrouver ici un précédent article à ce sujet.

L’extraction du charbon est ainsi décriée par les écologistes allemands-es depuis plusieurs années, appuyés-ées dans leur lutte par des réseaux militants de nombreux autres pays. Ce camp climat est devenu au fils des ans un important  lieu de convergence estivale, de débats, de rencontres, d’actions directs et de désobéissance civile autours des centres d’industries miniers de Rhénanie.

Lire la suite

FRACKANPADA – Un camp international contre le fracking

Voici l’appel pour un camp international contre le fracking (la fracturation hydraulique) qui aura lieu cet été à Vitoria-Gasteiz, au Pays Basque. N’hésitez pas à partager largement cet appel!

FRACKANPADA – Un camp international contre le Fracking, du 13 au 19 juillet 2015 à Vitoria-Gasteiz, Pays Basque

Les mouvements anti-Fracking (Fracturation Hydraulique en anglais, utilisée notamment dans l’extraction du gaz de schiste) invitent à des actions dans le Pays Basque, près de la frontière franco-espagnole, à environ 500 km de Barcelone. Des groupes anti-fracking de plusieurs pays appellent les activistes d’où qu’ils et elles soient en Europe à venir au camp Frackanpada dans les environs de Vitoria-Gasteiz. Le but du camp est d’échanger connaissances et pratiques, d’organiser des actions et nos luttes pour la défense de la terre, pour la justice sociale et pour une société durable. Il s’agit aussi de développer la résistance contre l’extraction des énergies fossiles, la course au profit, les expulsions et la répression étatique.

Le camp a pour vocation de rassembler des personnes engagées dans la lutte contre le fracking, venues de toute l’Europe pour échanger expériences et visions d’alternatives justes, pour mettre en pratique des méthodes participatives d’organisation sociale et pour agir, dénoncer et stopper la pratique du fracking. Le programme sera divers et adapté au plus grand nombre, des ateliers à la présentation de films, d’activités pour les enfants à des sessions d’échanges de savoirs et compétences. Le but est d’en savoir plus sur le fracking, d’apprendre comment résister aux multinationales, de se connecter avec d’autres luttes contre le changement climatique, l’extraction fossile, l’injustice sociale et toute autre menace pesant sur nos communautés. Un appel à la participation et à vos propositions est dès à présent en ligne.

Le lieu choisi pour le camp a une forte symbolique puisque le camp se trouve directement à côté du terrain d’un ancien puits destiné à être étendu pour l’extraction du gaz de schiste. Frackanpada a le soutien des voisins du village proche, qui nous accueillerons sur leur terrain. Les activistes locaux n’ont pas de doute – c’est le moment pour refaire monter la pression dans la région contre ces projets “Le plus nous serons, le plus ça leur coûtera!”

Il n’y a qu’unies que nous pouvons stopper et résister à leurs plans. Il faut mettre un terme à cette folie. C’est le moment de passer à l’action! Non au fracking où que ce soit!

http://frackanpada.frackingez.org/

frackanpada@riseup.net

**************************************

FRACKANPADA an international Anti-Fracking Camp, 13-19 July 2015 in Vitoria-Gasteiz, Basque country

This summer European anti-fracking movements are mobilising for action against fracking in Basque Country – close to the Spanish-French border, 500 km west of Barcelona. Anti-fracking collectives from several countries are calling on activists from across Europe to gather near Gasteiz-Vitoria for a week-long Frackanpada camp with actions and skill-sharing to organise our struggles in defense of the land, for social justice and for a sustainable society as well as developing our resistance against fossil fuel extraction and the underlying system of corporate profit and state evictions and repression.

The camp will bring together the people involved in the struggle against fracking from all corners of Europe, to share experiences and exchange skills; to put into practice participatory ways of social organising and visions of just alternatives; and to take action to expose and halt the practice of fracking. There will be a wide range of activities for everyone, from workshops and talks to films, activities for children and skill-shares. We want to learn about fracking, and share skills for resisting this industry from groups all over Europe and further afield, we also want to connect this struggle to other struggles against climate change, fossil fuel extraction, social injustice and other threats that our communities face. An open call for the camp’s programme is online and inviting proposals.

The location of the camp has strong symbolic meaning as a spot with plans for fracking. The camp is right next to a former drilling site which they want to expand for shale gas extraction. Frackanpada has the support from inhabitants of the nearby village, that allowed us to camp on their land. Local activists are clear that now is the time to re-escalate action in the region “The more numerous we are, the more it will cost them”.

Only together we can stop and resist their plans. It’s time to stop their nonsense. It’s time for action! No fracking here nor anywhere!

http://frackanpada.frackingez.org/

frackanpada@riseup.net

frackampada

Rencontres autour de la ZAD de Roybon les 13 et 14 juin

Voici un appel de la ZAD de Roybon pour un week-end à Montrigaud et à la ZAD des Chambarans les 13 et 14 juin 2015.

affiche-13-14juin-ZAD roybon

L’été arrive sur les terres froides et l’envie a fleuri de dépasser les frontières pour organiser un week-end en Drôme et en Isère, autour de la ZAD de Roybon.

Nous vous invitons donc à venir nous rejoindre à Montrigaud le samedi 13 juin pour un repas partagé le midi suivi de :
-rencontres & ateliers avec des artisans du coin
-débat autour de la ZAD, des luttes, de la forêt et autres multiples sujets
-tribunal populaire
et dans la soirée:
-projection en extérieur
-scène verte ouverte

Le dimanche toute la journée vous pouvez nous rejoindre à la ZAD pour:
-une randonnée des 5 sens et cueillette
-des chantiers
-des ateliers (machine à laVélo, fabrication de masques…)
-des débats BlaBla
-du théâtre forum
et le soir:
-concert
-scène ouverte

INFOS PRATIQUES:
Pour le samedi, nous prévoyons un convoi qui partira de Montrigaud à 10h, pour nous rendre dans le pré où s’organisent les activités.
Si vous arrivez plus tard, la route sera fléchée de Montrigaud.

Il est aussi possible de se garer à la Maison forestière de la Marquise (Maquizad) et de se rendre à pied au lieu de l’événement.

Si vous souhaitez venir passer le week-end (ou plus) sachez qu’il y a tout ce qu’il faut pour dormir sur place, que ce soit à la maison, en cabane ou en tente.

Pour plus de confort, n’hésitez pas à ramener un petit coussin pour vous asseoir dans le pré le samedi. Nous vous conseillons aussi de ramener de l’eau ou des récipients pour boire.

Nous invitons toutes personnes souhaitant proposer des ateliers supplémentaires le samedi ou le dimanche à nous contacter (par téléphone sur l’infozad), vous êtes les bienvenuEs!

N’hésitez pas à nous contacter sur l’infoZAD au 06.72.73.51.34

Les lutins et les mutines de la forêt

Source : https://zadroybon.wordpress.com/2015/06/03/au-pre-de-ma-zad-week-end-du-13-14-juin-a-montrigaud-et-roybon/

Crédit photo: Pablo Chignard

Appel pour le 4ème comité d’action écologiste international

En septembre dernier, je vous informais de la tenue d’un rassemblement international à Cologne de nombreux réseaux et collectifs souhaitant s’organiser ensemble en vue de la COP 21 de décembre 2015 à Paris.

L’idée était de créer une dynamique collective européenne pour préparer des actions de désobéissance civile de masse d’ici à la COP, et pendant cette dernière, partant du constat d’un échec quasi certain des négociations sur le climat, notamment de par l’influence des lobbies. Les réseaux au sein de cette convergence souhaitent agir pour le changement du système et la mise en place d’alternatives, la sauvegarde de notre environnement et la lutte pour la justice sociale et la justice climatique.

Depuis octobre, trois réunions ont donc eu lieu, permettant à cette convergence militante d’avancer dans la préparation des actions et mobilisations. Il reste aujourd’hui huit mois avant la COP pour mobiliser et agir pour le climat, et porter haut et fort l’espoir d’un changement de système à travers les nombreuses alternatives déjà existantes.

Aussi, si vous souhaitez rejoindre cette convergence des milieux écologistes européens et entrer avec nous dans la danse, sachez que le prochain comité se déroulera à Paris du 22 au 24 mai. Pour le reste, vous trouverez ci-dessous l’appel, avec informations et contact.

Lire la suite

Vive le Keelbeek libre ! La ZAD, version belge

Après plusieurs mois de travail et de vie sédentaire, me revoilà de nouveau sur la route, et ce jusqu’au mois de septembre. Au programme de cette vadrouille printanière et estivale en autostop, plusieurs pays européens, la visite de différents lieux alternatifs et de communautés, et les nombreux rassemblements militants qui auront lieu cet été en Europe.

Et le premier lieu visité en cette année 2015 fût la ZAD belge du Keelbeek, située à Haaren, au Nord-Est de Bruxelles, et ce pendant deux semaines.  Cette occupation est née en août 2014 suite à l’approche des débuts des travaux d’un projet de maxi-prison prévue depuis plusieurs années. Quatre militants avaient alors planté leurs tentes pour s’opposer à la construction de la prison.

En cas de construction, cette dernière deviendrait alors, pour un coût de 2 milliards d’euros sur 25 ans, la plus grande prison de Belgique. Il faut savoir que les prisons du Royaume Belge ont une toute aussi mauvaise réputation que celles de notre République, et la vétusté et la surpopulation des deux prisons de Bruxelles ont poussé le gouvernement fédéral à proposer en 2008 un plan de construction de quatre nouvelles prisons dans le pays.

Lire la suite