« Ende Gelände ! », ou comment bloquer une mine de charbon à ciel ouvert avec 1500 personnes

Une semaine au camp climat de Lützerath contre des mines de charbon à ciel ouvert 2/2

Après une semaine d’échanges riches et de moult préparatifs pour l’action de masse, c’est maintenant l’heure de bloquer une mine de charbon et ses infrastructures pendant une journée, ou plus ! Ici s’agit ce jour là pour les quelques 1500 activistes de fermer  ce qui s’avère être les plus grosses sources d’émission de gaz carbonique en Europe, les mines de charbon du Rhin.

[Crédit photo: Paul Wagner (pour la plupart) de 350.org]

Samedi matin, une voix nous réveille par mégaphone pendant plusieurs minutes dans le camping, il est environ 6h, et le départ pour l’action est annoncé pour 6h45. Après une courte nuit, je me lève rapidement, saisissant mon sac remplit du nécessaire de base : nourriture, eau, carte, couverture de survie. Sur le chemin de l’espace central du camp, je vois émerger des centaines de personnes tout autour de moi, tout le monde se presse, la tension est palpable. Certains émergent de leur tente en combinaison blanche, comme s’ils avaient dormi avec, la majorité les enfilent dans l’heure.

20519506730_373edf3b90_k

Lire la suite

Une semaine au camp action climat 2015 de Lützerath contre les mines de charbon à ciel ouvert 1/2

Après différents camps et expériences au cours du mois de juillet, ainsi que le camp autogéré assez tendu mais enrichissant de Bure du 1er au 10 août, voilà que venait une nouvelle destination : le camp climat de Lützerath, en Allemagne, contre l’exploitation des mines de charbon à ciel ouvert dans la région du Rhin.

Cette année, il s’agissait de ma 3ème participation à ce camp, et l’expectative était grande. En effet, l’école d’été biannuelle de la décroissance se joignait au camp cette année, et une action de désobéissance civile de masse nommée « Ende gelände / here and no further / ici et pas plus loin» contre la mine de Garzweiler était au programme.

Ainsi, au lieu des mille participants-es de 2013 et des quelques 800 de l’an dernier, ce sont plus de 2000 personnes (dont plus de 1500 pour l’action de désobéissance civile) qui se rassemblèrent tout au long de la semaine du 7 au 17 août pour cette expérience autogestionnaire et militante à grande échelle.

Lire la suite

Retour sur le ground control camp et les climate games d’Amsterdam

Du 1er juillet au 8 juillet 2015 a eu lieu le ground control camp à Amsterdam, un camp autogéré installé au milieu de la zone d’activité industrielle du port de la ville. C’est lors de ce camp que s’est notamment tenue la deuxième édition des climate games, ou jeux climatiques, une journée d’actions directes non-violente pour dénoncer l’exploitation du charbon et d’autres énergies fossiles polluantes, le tout à travers l’idée du jeu en équipe afin de permettre une participation large de groupes et mouvements.

Pour moi, il s’est agit du premier camp d’action de l’été auquel je participais cette année. Ayant loupé la première édition des climate games, j’avais hâte de découvrir ce nouveau concept militant, ouvrant d’intéressantes perspectives en terme de convergence et d’inclusion dans la lutte de terrain pour la justice climatique.

Lire la suite

Vive le Keelbeek libre ! La ZAD, version belge

Après plusieurs mois de travail et de vie sédentaire, me revoilà de nouveau sur la route, et ce jusqu’au mois de septembre. Au programme de cette vadrouille printanière et estivale en autostop, plusieurs pays européens, la visite de différents lieux alternatifs et de communautés, et les nombreux rassemblements militants qui auront lieu cet été en Europe.

Et le premier lieu visité en cette année 2015 fût la ZAD belge du Keelbeek, située à Haaren, au Nord-Est de Bruxelles, et ce pendant deux semaines.  Cette occupation est née en août 2014 suite à l’approche des débuts des travaux d’un projet de maxi-prison prévue depuis plusieurs années. Quatre militants avaient alors planté leurs tentes pour s’opposer à la construction de la prison.

En cas de construction, cette dernière deviendrait alors, pour un coût de 2 milliards d’euros sur 25 ans, la plus grande prison de Belgique. Il faut savoir que les prisons du Royaume Belge ont une toute aussi mauvaise réputation que celles de notre République, et la vétusté et la surpopulation des deux prisons de Bruxelles ont poussé le gouvernement fédéral à proposer en 2008 un plan de construction de quatre nouvelles prisons dans le pays.

Lire la suite

Un été militant en Allemagne 2/2 – Une semaine au Camp action climat 2014, au coeur de la lutte contre les mines de charbon à ciel ouvert en Allemagne

Un été militant en Allemagne 2/2

Après deux semaines passées du côté de Leipzig, je reprenais ma route en direction de Cologne afin de me rendre au camp action climat près de Erkelenz, et organisée depuis maintenant 5 ans par différents réseaux et mouvements écologistes radicaux dans le but de lutter contre les mines de charbon à ciel ouvert en exploitation dans la région du Rhin.

Pendant la journée de voyage en stop, au fil des voitures et des paysages défilants sous mes yeux, je repensais au camp climat de l’an dernier. Cette expérience m’avait à l’époque enthousiasmé. Un camp autogéré avec cuisine collective et boulangerie, de l’énergie fournit par des panneaux solaires, une équipe médicale, tentes, chapiteaux, une équipe d’aide juridique, des actions de désobéissance civile bien rôdées et efficaces, des ateliers, appelés « workshops » très intéressants, axés sur la lutte contre le changement climatique mais pas que, et des activistes gonflés-ées à bloc d’une énergie communicative et franche.

Lire la suite

Un été militant en Allemagne 1/2- Du côté de Leipzig, entre campement autogéré et communauté agricole biologique

Un été militant en Allemagne  1/2

   Me voilà de retour d’un mois de juillet passionnant outre-Rhin! Entre un camp autogéré du réseau Reclaim the Field, une semaine dans une ferme coopérative et biologique, quelques jours à découvrir Leipzig, « capitale allemande des utopies », et un camp climat d’une semaine et demi contre des mines de charbon à ciel ouvert, je dois bien avouer que je n’ai pas perdu de temps 🙂 Ce mois de voyage sera découpé en deux articles, le premier sur le camp Reclaim the Field et sur mon passage à la ferme collective de Rote Beete, le deuxième sur le camp climat près de Cologne. Bonne lecture!

Lire la suite

De Londres à Calais 3/3 – Pendant ce temps là, à Calais…

Roadtrip 2014 – Mai

Soutien aux migrants-es de Calais

 

  Je retourne à Londres samedi 24, puis repars lundi pour la France. Le matin du départ, une amie me prévient de l’évacuation imminente de camps de migrants-es à Calais ainsi que l’expulsion de 2 squats, dont un occupé par une soixantaine de femmes. Un appel de soutien a été lancé. Je décide sans hésiter de faire un arrêt de quelques jours là bas. Voilà des années que j’entends parler de la situation des migrants-es à Calais, notamment depuis l’ordre d’évacuation de Sangate par un Sarkozy ministre de l’intérieur, mais entre connaître par l’intermédiaire des médias dominants et connaître par soit même, il n’y a pas photo.

  Lire la suite

De Londres à Calais 2/3 – Visite à l’éco-village de Grow Heathrow

Roadtrip 2014 – Mai

Visite à l’éco-village de Grow Heathrow

 

  Voilà 4 ans maintenant que des dizaines de militants-es occupent un terrain juste à côté de l’aéroport de Heathrow, terrain se situant sur le projet de tracé d’une troisième piste d’atterrissage. On se retrouve ici dans une lutte similaire à celle de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, bien que le projet britannique soit de taille moindre. C’est un véritable éco-village qui s’est développé dans le village de Sipson, près de Hounslow, sur ce qui était auparavant une sorte de décharge, contenant une quinzaine de serres abandonnées et plus de 17 hectares de terre. Le terrain est aujourd’hui entièrement nettoyé et et l’aménagement se fait mois après mois.

  Lire la suite

De Londres à Calais 1/3 – Welcome to London

Roadtrip 2014 – Mai

Welcome to London

 

Première étape de ce voyage, l’Angleterre ! Ou tout du moins, Londres, ses squats, et si possible d’autres milieux militants ou expériences alternatives, tournées vers l’environnement notamment. L’idée étant pour moi de découvrir un peu de ce que font les anglais sur le terrain militant, car force est de constater que l’information passe peu sur ce que les réseaux et mouvements étrangers font dans leur pays, que ce soit les UK, l’Espagne, la Grèce, l’Allemagne, le Portugal, la Hollande ou l’Italie. Beaucoup de personnes se bougent, agissent au local, mais chacun-e le faisant plus ou moins dans son coin, l’information, l’expérience et les connaissances ne traversent que difficilement les frontières. Alors que devant la nécessité d’agir dans laquelle nous nous trouvons, il est plus qu’indispensable d’être unis et solidaires entre tous et toutes. Faisons exploser ces frontières physiques et mentales qu’on nous a imposé au fil des siècles, et continuons à aller rencontrer l’autre, celui qui ne parle pas la même langue, n’a pas la même culture, ne pense pas le monde pareillement. Cela pour la vie de tous les jours, et pour les militants-es du monde entier. Pour comprendre également que personne n’est seul-e, et que l’espoir vie et résonne un peu partout, puissant, et coriace.

Lire la suite